Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

smog

  • Smog - rock bottom riser

    "I love my mother, I love my father...." Aujourd'hui, Smog, Smog et encore Smog. "Rock Bottom riser" est issu de "a river ain't to much to love"

     

  • Smog - wild love

    Bathysphere et it's rough sont tout  2 extraits de wild love, un de tout premiers albums de Smog et sans doute celui où Bill Callahan commença à s'extraire du lo-fi autiste qui caractérise ses 1ers oeuvres. Bien sûr, quand je dis ça, je ne dis pas que Bill se prend pour Phil Spector et fait péter l'orchestre symphonique, non, c'est tout simplement l'album où il se penche plus sur ses chansons que sur l'atmosphère. A l'époque de la sortie de Wild love, Bill approche de la trentaine, il sort enfin la tête de l'eau, vit en couple (avec Cynthia Dall dont je vous conseille aussi fortement le sublime untitled) et est presque heureux. Heureux, c'est un bien grand terme, disons que c'est l'album d'un mec qui redécouvre le monde avec tout ce que cela comporte de colères, d'incompréhension et de lueurs d'espoirs. Le 1er chef d'oeuvre de Smog qui préfigure de sa future évolution pour arriver jusqu'à l'immense "sometimes I wish we were an eagle".

     

     

  • Bill Callahan

    Ça faisait un petit moment que j'attendais qu'une video du nouveau Bill Callahan apparaisse pour vous en toucher un mot, voilà, c'est chose faite avec ce magnifique  "Jim Cain" qui ouvre donc le "sometimes I wish we were an eagle"

    o1988234.jpgAprès plusieurs écoutes, je peux déjà affirmer que cet album est meilleur que le précédent (et pourtant, j'en ai fait l'un des meilleurs albums 2007), qu'on retrouve comme sur les meilleurs albums de Smog cette capacité à mélanger noirceur et lumière ("I used to be darker/ Then I got lighter/ Then I got dark again." paroles de Jim Cain), classicisme et complexité, que Bill n'a jamais aussi bien chanté, qu'il est un songwriter hors pair et que cet album n'est pas prêt de me lâcher.

    Bref, 2009 a touché son chef d'oeuvre, maintenant ça ne va pas être facile de trouver la plus belle chanson de l"année entre ce poignant "Jim Cain" , le fantastique "too many birds", l'ebouriffant "the wind and the dove"......

     

     

     

     

    Puis, tant que j'y suis, un petit retour en arrière avec "I break Horses" pour s'apercevoir que les chevaux et Bill c'est une longue histoire et qu'il n'y a pas que sa voix qui a pris d l'ampleur !