Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

serge gainsbourg

  • Serge Gainsbourg

    Quand j'étais tout petit, je détestais Gainsbourg, j'étais même géné quand je le voyais à la téloche, tellement  j'avais l'impression d'un vieil alcoolo mis sur un trône de foire par des gens propres sur eux en cravates, tel un freak cathodique pour amuser le vieux peuple de France. Faut dire aussi que musicalement, je ne l'ai pas pris par le bon bout, love on the beat, you're under arrest, soit ce qu'il a fait de pire, symptomatique de la production clinquante et cheap des années 80.

    Je ne remercierai donc jamais assez cet ami qui me colla un grand coup de pieds au cul, quelques insultes bien senties et "histoires de Melody Nelson" entre les pattes.

    J'ai choisi "hotel particulier" , parce que c'est l'un des plus belles de l'album et parce que sa fille la reprend sur scène. La petite Charlotte la massacre peut-être, mais je trouve ça touchant et gonflé de sa part.

    "Lentement j'enlace Melody..."