Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rainbow arabia

  • Rainbow Arabia

    Parfois, je me desespère. Passe encore à ce que je me laisse aller à écouter quelques musiques faciles à grosses ficelles pour indie kids boutonneux, mais de là, à acheter tout ce qui me semble présenter ne serait-ce qu'un minimum d'intéret, c'est maladif, ça relève de l'internement psychiatrique. Rainbow Arabia, un couple de Los Angeles, une brune piquante et un barbichu à l'air ahuri, un gros son qui bastonne, une voix souvent criarde, une electro cheap, New Order, X-ray Spex, Gang of four, une touche orientale pour faire joli. Bref, ça sent le gros piège, tellement visible que je suis tomber dedans. J'ai donc acheter le 1er album de Rainbow Arabia, et j'ai un peu honte.