Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paraboler

  • Alain Peters

    Je m'en vais vous présenter un artiste réunionais. Surprenant de ma part qui à part quelques folies teutones, passe son temps entre Liverpool et Chicago. Oui, mais voilà, Alain Peters, et je ne remercierai jamais assez celui qui me l'a fait découvrir il y a quelques années, j'en suis tombé amoureux à l'écoute de son magnifique "Paraboler".

     

    o290729.jpgComment décrire la musique d'Alain Peters quand on y connaît absolument rien à la culture et à la langue créole. Disons que quelque part entre  Ali Farka Touré et Nick Drake, plane cet ovni fulgurant. Alain Peters jouait de la Tabanka et s'accompagnait de percussions rachitiques pour créer une musique d'une tristesse infinie marquée par les drames de sa vie (folie, mort, séparation, asile psychiatrique....on dirait Roky Erickson). Mélancolie douce ou douceur mélancolique, en tous cas, sa poésie  me tire les larmes