Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

my aquarium

  • Drop Nineteens

    Drop Nineteens est le seul groupe américain qui en 1992 se méla avec succès à la lutte pour le titre du meilleur groupe shoegaze des nineties, en particulier avec leur insurpassable premier album "delaware".

    Drop-Nineteens-Delaware-464317.jpg10 morceaux oscillant entre noisy influencée par les Pixies (les 2 groupes venaient de Boston), des morceaux longs et étirés légèrement casse-gueule mais sur lesquels le groupe se rétablit sans cesse avec grâce ((plus fish dream), kick the tragedy), une reprise étonnante et formidable d'un vieux Madonna (Angel). Drop Nineteens savait, au contraire de nombre de leurs concurrents britons passer de ballades mélancoliques à des morceaux trash et noisy, toutes guitares en avant. A sa sortie, j'avais surtout craqué sur l'immense "winona" puisque comme le chanteur Greg Ackell, j'étais raide dingue de Winona Ryder, actrice éphémere et kleptomane. Greg Ackell dont la voix nasillarde et maladroite s'accorde parfaitement avec l'abrasivité des guitares et la précision de la rythmique.

    Delaware, album parfait et intemporel, suivi par le beaucoup moins bon "national coma", je me demande bien ce qu'ils sont devenus par la suite. Indispensable en 1992, inidspensable aujourd'hui