Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

minimal compact

  • Minimal Compact

    Quand j'étais petit, je m'étais persuadé de diverses choses pour réussir mes contrôles de maths ou autres tortures réservées aux boutonneux collégiens. Entre autres (toucher tous les arbres que je croisais sur mon chemin, ce genre de conneries), je m'obligeais à fredonner la même et unique chanson tout le temps de l'épreuve. Parmi les heureuses élues, figuraient en bonne place les chansons hypnotiques de Minimal Compact (statik dancin', next one is real, nil nil). D'ailleurs, à l'époque (je vous parle des années 80, là !) Samy Birnbach et ses potes devaient être le seul groupe non anglo-saxon que je devais écouter, Minimal Compact venant d'Israel et installés en Belgique si ma mémoire est bonne et elle le doit, puisqu'ils firent partie du début de l'aventure de Crammed Discs.