Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mike sniper

  • Blank Dogs

    Blank+Dogs+blankdogs.jpgJe vous présente le sympathique Mike Sniper de New York, certes, le coup du musicien masqué, caché ou invisible, on nous l'a déjà fait et je pense que le petit bonhomme a beaucoup écouté les Residents dans sa jeunesse. Pourtant, à l'écoute de son officiel 2ème album, cet absence de visage ne me surprend pas tant cette musique est un véritable ovni dans le paysage musical actuel. Blank Dogs, puisque c'est sous ce nom là que Mike Sniper officie, s'intègre certes parfaitement dans cette nouvelle scène new-yorkaise, faite d'influences novo post punk synth-pop , mais à la grande différence de nombre de ses camarades de studios, l'artiste sait faire des chansons......des chansons tordues, certes, à la voix traficotées, aux synthés vintage, aux guitares distordues, mais des chansons tout de même.

    Blank Dogs, c'est du New Order lo-fi, c'est Cure repris par Sonic Youth, c'est Suicide en maternelle, c'est Daniel Johnston qui s'introduit en douce dans le studio de Kevin Shields, et plein de choses encore, tout ça sur 2 albums et ne brouette pleine d'EPS, 7' et autres mini-CD. Si j'avais 15 ans en 2009, je me précipiterais sur ce groupe comme je me suis rué, et la filiation n'est pas déconnante, sur les Jesus & Mary Chain, alors que beaucoup de vieux cons les prenaient pour des Velvet Underground de pacotille. Mes 15 ans sont loin, je sais bien que dans la discothèque de Mike Sniper on retrouve plein de disques qui ont fait mon bonheur depuis des années et qui ont influencé sa musique, mais ses albums et en particulier son tout dernier "under and under" sont suffisament originaux et tordus pour faire mon bonheur