Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

martin phillips

  • Martin Phillips & the chills

    Quand on bosse dans une grosse boite comme moi, on a plein de collègues avec qui il faut bien parler alors qu'on n'a pas toujours grand chose à leur raconter. La météo c'est bien pratique surtout en ce moment, avec cette flotte incessante et gelée et un bon coup de vent. Avec une tempête, tu reprends même un 2ème café, le cargo qui s'échoue, tu doubles ta pause (ils sont cons, ces maltais...) et hop, t'évites les sujets à la con. Après cette introduction hautement intéressante, je voulais juste arriver sur le sujet qui m'amène à vous : quand on commence à se geler les fesses, rien ne vaut l'écoute d'un très bon album comme ce "sunburnt" (d'où la météo...) de Martin Phillips qui s'assumait le temps de cet album comme l'unique chef de The Chills, mes copains néo-zélandais.