Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lower dens

  • Lower Dens à la route du rock

    Bon, j'avoue, j'ai foiré mon alphabet dans les grandes largeurs, mais faut comprendre, la famille, les vacances, tout ça, tout ça....et maintenant, c'est bientôt la reprise avec les bonnes nouveautés qui reviennent et dont j'aurais forcément envie de vous parler. Entre temps, il y a quelques jours, le festival de la route du rock, forcément ça aussi, faut que je vous en cause.

    Comme je suis têtu, je vais quand même aller jusqu'au bout, en trichant un peu, genre aujourd'hui-même. Pour L, Lower Dens, que j'ai donc vu à la Route (voyez comme j'ai de la suite dans les idées !).

    Que dire, je suis toujours amoureux de Jana Hunter, même si je suis resté musicalement sur ma faim, il m'a manqué le frisson, l'émotion, alors que cela n'a été qu'une suite de bons moments avec quelques ratés notables (brains expedié à la va-vite). Bref, un groupe à qui il faut laisser du temps, parce qu'ils sont capables de rares fulgurances et que leurs 2 albums regorgent de moments délicieux. Lower Dens fut à l'image de cette soirée du samedi, pas mal mais il a manqué le truc qui rend la soirée mémorable. En plus compter sur Lower Dens, the XX ou Breton pour attirer les foules, c'était un brin optimiste, résultat : petite chambrée (13 000 au total) ce qui fait mal au vue de la prog. nickel pour un gars comme moi.

     

     

     

     

  • Lower Dens

    Pour le coup, je ne serais pas en retard, car Nootropics, le 2ème album de Lower Dens n'est annoncé que pour le mois de mai, mais ce 1er extrait, Brains, promet d'être un de mes morceaux préférés de l'année. Batteries duracel, guitares en avant, on tient là une pépite indie-rock à la Deerhunter. Pour patienter, replongez vous dans leur 1er album "twin-hand movement" ou bien dans les excellents essais solos de la très douée Jana Hunter.