Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

joy division

  • New Order Joy Division Total

    Les temps sont durs, faut payer les impôts, puis c'est toujours mieux que de vendre 30 secondes de love will tear us apart pour vanter les mérites d'un déodorant. Tout ça pour vous dire qu'on voit débouler une nouvelle compilation New Order/joy Division, 3/4 du New Order en fait (total, mon cul !), avec des oublis flagrants mais néanmoins avec un petit inédit (hellbent, ok, c'est pas ce qu'ils ont fait de mieux, on croirait parfois entendre les Dandy Warhols !).

    Des compilations de New Order, j'en ai des milles et des cents, celle-là est donc largement dispensable, pourtant c'est chez Rhino qu'elle sort, pas les moins bons pour nous sortir des trèsors perdus et des compiles qui réchauffent le coeur.

    Je vous raconte ça alors qu'il ne m'a fallu que les 3 premières secondes de Transmission pour avoir envie de l'acheter sous tous les formats possibles et imaginables, tant ces 2 groupes indissociables sont ce qui s'est fait de mieux musicalement depuis que l'homme existe, Stephen Morris est dieu et la basse de Peter Hook sur ses guiboles....pas de commentaires sur les tenues de Barney ! (voir age of consent ci dessous)

     

    2 titres pas sur la compile juste comme ça :

     

  • Joy Division - transmission

    Today is my birthday, alors je fais ce que je veux et j'écoute Joy Division !

     

  • Joy Division

    En jetant un oeil sur les 140 et quelques notes que j'ai publié depuis un peu plus d'un an, je viens de m'apercevoir, étourdi comme je suis, que je n'ai jamais présenté ma chanson préférée, voilà qui est rattrapé :

     

    Pourquoi celle- là ? Parce que !