Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islaja

  • Keraaminen paa

    C'est quoi encore, cette note ? Kera quoi ? Keraaminen pää, c'est du finnois et le titre du dernier album d'Islaja (Merja Kokkonen dans le civil) dont je vous avais déjà parlé en ces lieux. Islaja semble avec l'extrait qui suit s'éloigner de son free folk d'origine, pour une musique plus electro et plus sage. A l'écoute de ce "pymeytta kohti", j'ai quelques craintes qu'elle perde de son originalité mais la dame a une telle voix, que je m'apprète à embarquer à Helsinki, rien que pour me procurer ce "keraaminen pää"

     

    Islaja: Pimeyttä kohti from Sami Sänpäkkilä on Vimeo.

     

     

  • Islaja

     

    Vu la température actuelle, j'ai décidé de vous faire voyager vers des contrées encore plus sympathiques que les notres, à savoir la Finlande.

    Islaja est donc une chanteuse finnoise d'acid folk, membre des bien nommés Kemialliset Ystavat (amis chimiques en finnois) et auteur de 4 albums solos. A la vision des quelques clips qui suivent, je ne suis pas convaincu que vous allez tous vous précipiter vers l'office de tourisme finlandaise mais si le pays ressemble à Islaja, on peut dénicher un charme certain derrière la mélancolie et la grisaille ambiante.

    Forcément, une chanteuse du grand Nord , membre de divers collectifs artistiques, on en connaît une autre et les comparaisons ont vite été lancées plus par paresse journalistique que par rapprochement musical. Autant, en effet, Bjork se fourvoie dans une démarche de copier-collé de l'air du temps, autant Islaja s'inscrit dans un univers à elle, proche par son ampleur de celui d'une Nico.

    Je vous conseille en particulier le magnifique "ulual yyy", son 3ème album, qui se démarque des 2 1ers par une recherche musicale et une production plus recherchées, qui dépassent les limites du free folk de ses premiers opus. Certes, on perd en fragilité mais on y gagne en envergure. Chanteuse envoûtante et mystérieuse, voilà Islaja