Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

idle labor

  • Craft Spells

    Quand on commence à être un vieux con comme moi, on a le choix, soit on considère que tout ce qui sort c'est de la merde et que c'était mieux avant, soit on est super content de rencontrer des gamins qui ont pioché dans votre discothèque et essayent de refaire du New Order ou du Field Mice version 2011. C'est le cas de Craft Spells, un jeunot américain qui semble-t-il a revé tout petit de Margaret Thatcher et Arthur Scargill. Ca peut sembler surprenant, voire un poil pathétique de recycler ainsi à tout va, mais le gamin de 22 balais sait manier ce subtil équilibre entre ambiances mélancoliques et pop euphorique. Bel album pour les jeunes et les vieux !