Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fink

  • Fink

    Ouf, ce n'est pas trop tard ! J'allais en effet complètement oublier de vous parler de l'un des plus beaux albums de l'année, à savoir le perfect darkness de Fink, ce folkeux à l'aise comme un poisson dans l'eau chez les électroniciens de Ninja Tune.

    Depuis 3, 4 albums, Fin Greenall nous balance ses chansons en apparence toutes simples mais à la tension palpable, à l'émotion à fleur de peau. Je crois bien d'ailleurs que c'est l'un des rares artistes de nos jours qui cherchent à à nous faire chialer, au moins à nous tirer une petite larme. Je me sens comme une jeune adolescente devant sa musique, à succomber à sa parfaite noirceur.