Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

death of a clown

  • Something else by The Kinks

    A chaque fois qu'on pense au Kinks, c'est bien souvent "the village green preservation society" qui vient à l'image, tant cet album est cité, et ce, à juste titre, comme un des chefs d'oeuvres des sixities. Ben, ce matin, à l'écoute de "something else by the Kinks", je me dis que des chefs d'oeuvre, Ray Davies en a quelques uns à son honneur, chaque chanson de cet album est tellement bonne qu'on pourrait croire à un best of :

    Death of a clown, two sisters, love me till the sun shines, afternoon tea, waterloo sunset......il y en a 12 comme ça et pas une à jeter, juste équilibre entre la pop song parfaite, photographie instantanée de l'Angleterre des 60's et sophistication des arrangements, complexité de la forme et richesse des textes.C'est un album qu'il faut absolument posséder, se vautrer dans son canapé avec une tasse de café (ou thé, oui, thé, of course) et se pencher sur les textes de Ray Davies en écoutant la musique, se disant que oui, finalement, il était sacrément doué et que finalement, les Beatles....

    o4650.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Love me till the sun shines, parce que les Kinks, ce n'est pas que Ray et que le p'tit frère Dave était tout aussi doué