Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

post-rock - Page 6

  • Lowercase

    Malgré tout, je réussis parfois à passer complètement à côté d'un groupe que j'aurais du aimer si je les avais croisés à leur époque. Aujourd'hui, c'est le cas de Lowercase, le 1er groupe d'Imaad Wasif avant qu'il ne croise la route de Lou Barlow. Lowercase, c'est 3 albums au compteur à la fin des années 90, 2 seulement en ma possession (kill the lights et the going away present) depuis peu mais tout à fait indispensable pour tous ceux qui comme moi vénèrent Slint et toute cette scène américaine très indépendante entre slowcore et noise-rock.

     

     

     

     

  • w. w. lowman kumquat may

    Certains artistes ont une capacité certaine à se faire rare et discret et même les fans les plus téméraires ont parfois la surprise, divine dans le cas présent, de voir que ceux-ci bougent encore à leur rythme certes. W.W. Lowman fait partie de ceux-ci, un modèle du genre d'ailleurs, car après le fabuleux plain songs dont je vous avais vanté les mérites en ces lieux, il revient (sans me tenir au courant !)avec ce Kumquat May, qu'il m'a fallu 3 secondes pour commander après 10 minutes de langues pendantes, de yeux exhorbités et de poils dressés à la découverte de ce nouvel album. Jazz, post-rock, ambient plus quelques autres surprises (reprise d'un traditionnel vietnamien), l'album à la 1ère écoute semble encore plus riche et profond que son plain song. Maintenant, copain facteur, tu te magnes les fesses, ça ne fait que 4 ans que j'attendais ça !

     

    01 BOURGE by w.w.lowman

     

     

     

  • Japancakes

    Même si je suis débordé et n'ai guère de temps à consacrer à ma vie lamentable, j'ai du mal à ne pas vous balancer une nouvelle petite note de temps en temps surtout que de nouveaux fans, serruriers ou vendeurs de téléphone apparaissent tous les jours !

    Vite fait, bien fait, un extrait du 1er album de Japancakes "If I could see Dallas" sorti en 1999 et de loin leur meilleur, à mon humble avis.