Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kiwi - Page 7

  • The Twerps

    Découverte de la semaine : The Twerps (ou Twerps tout court selon les differents sites encore rares qui en causent)  , de jeunes australiens qui mériteraient d'être neo-zélandais tant leur musique pop lo-fi nous renvoie vers les heures les plus intenses de flying nun lorsque The Bats, The Chills et autres Verlaines faisaient les plus beaux disques du monde avec 3 francs six sous. On n'en est pas encore là avec the Twerps, qui après quelques singles et un mini-LP dont est extrait le morceau qui suit, sort son tout 1er album. La voix manque encore d'assurance, le côté lo-fi semble surtout dû au côté demerde de la chose mais la fraicheur de l'ensemble et le sens de la mélodie me fait espérer, pourquoi pas, qu'on tient là des dignes héritiers des Feelies ou des Go-Betweens, autres de leurs influences manifestes.

     

    The Twerps - Another One (High Tide) from Michael Tan on Vimeo.

  • dadamah

    Dadamah sortit un unique album en 1992 ainsi que quelques essentiels singles sortis de peu auparavant, singles que l'on retrouve sur la version longue de "this is not a dream", l'album en question ressorti intelligemment chez Kranky 3 ans plus tard...Dada ma quoi ??? me demande le jeune lecteur de cete note : Dadamah est un groupe neo-zélandais (ça faisait longtemps) créé par le fabuleux guitariste Roy Montgomery qui retrouvait alors son fabuleux batteur de The Pin group (Peter Stapleton). On pense au Velvet bien-sûr, à Pere Ubu forcément, on se dit que le terme lo-fi a été inventé pour eux (j'avais lu quelque part de la plume d'un sympathique jeune homme qu'il n'avait jamais entendu un son aussi pourri), qu'une chanson n'est jamais aussi belle quand son auteur la triture, la malaxe et la tord dans tous les sens, qu'un orgue remplace très bien une basse et que la Nouvelle-Zelande, quand même, c'est quelque chose même s'il serait bien que je fasse des phrases plus courtes pour que tout le monde comprenne bien.

    Dadamah - this is not a dream, mais presque

     

  • The Phoenix Foundation

    The Phoenix Foundation est un groupe neo-zélandais, auteur en quelques années de 4 albums indie popesque dignes de leurs grands frères des bonnes soeurs volantes. oui, mais voilà, la Nouvelle-Zelande, c'est loin, et leur disques semblent venir à la nage, moi-même, grand fan de kiwi devant l'éternel, n'ai découvert ce groupe qu'il y a quelques mois. attrapons le temps perdu et plongeons nous dans ces excelents Buffalo ou autres Pegasus.

     

     

    31Y2k7qm-EL._SS400_.jpg