Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Secret colours

    Un ami du net m'a demandé à participer à quelques chroniques faites au vitriol pour nos amis chanteurs qui nous font des choses honteuses :

    http://mamain.tumblr.com/

    Outre le manque de temps, outre le manque de talent par rapport à mes petits camarades, c'est surtout que moi, je suis un gentil, pas juste hier, non tous les jours. Je ne dis jamais de méchancetés, voyez, là, j'écoute les jeunots de "secret colours", et bien, je pourrais être méchant : on n'a pas la quart d'un début d'idées nouvelles, on maîtrise parfaitement la photocopieuse depuis que papa nous prend en stage dans son entreprise, on a trouvé le coiffeur de Jason Pierce et on ne le lâche plus, on a bien lu quelque part qu'il fallait toujours une jolie jeune fille dans le groupe, parce que, quand même, le tambourin, pour un mec, ça le fait pas, bref, mille fois entendus, pas spécialement doués, pas inoubliables. Et pourtant, voilà, j'y arrive pas, même, à force, je les aime bien ces secret colours.

     

     

     

     

     

     

  • Epic Soundtracks

    Falling down, beau titre, parfait pour aujourd'hui

     

  • Units

    En 1980, les synthés étaient à la fête pour nous donner pendant près de 10 ans, l'un des pires sons qu'on puisse entendre. Heureusement, quelques fous furieux à la suite de Devo surent en tirer le meilleur parti. Parmi eux, Units, groupe en provenance de San Francisco balancèrent un chef d'oeuvre du genre, le bien nommé "digital stimulation".