Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 6

  • Hey paulette

    Parfois, on peut se demander ce qui se passe dans la tête de jeunes hommes bien nés et qui se décident de se lancer dans le monde merveilleux mais oh combien difficile de la pop music. Je crois avoir choppé l'exemple parfait, de jeunes irlandais, fans des Smiths, d'Orange Juice et de Josef K. cette histoire date de la fin des années 80, en pleine période C86, le groupe aurait donc du être porté aux nues par le NME ou le Melody Maker, parce qu'ils étaient foutrement doués pour balancer des pop songs malicieuses à base de guitares enjouées.

    Oui, mais voilà, ces braves garçons ont eu la bonne idée de nommer leur groupe "hey Paulette"  ! Vous vous imaginez aller voir voir votre vendeur préféré et lui demander le dernier "Hey Paulette " ? Non, ben, vous n'êtes pas les seuls parce que leur carrière se limita à un seul EP et une excellente Peel Sessions. Maintenant qu'on peut se rabattre sur internet, je ne saurais trop vous conseiller l'excellente compilation "long ball into nowhere" qui reprend l'intégralité de leurs enregistrements.

     

  • Mark Linkous

    Mark Linkous de Sparklehorse se serait suicidé,ai-je lu ce matin sur Pitchforkmedia, après Vic Chesnutt, c'est un autre des grands musiciens américains qui préfèrent se barrer de manière définitive plutôt que de continuer dans ce monde de merde , chacun en tirera les conclusions qu'il souhaite, moi, je chiale ma tristesse, c'est tout. RIP

     


     

     

  • Pussy galore

    Histoire de relancer la fréquentation de ces lieux, de la chatte à gogo !!!!!!!!!!!!!!!

    Bon, ok, on se calme (quoique), Pussy Galore n'est qu'un groupe de wock'n'woll, pas n'importe lequel, puisqu'on y retrouve le grand Jon Spencer, qui au côté de futur leader de Royal Trux et  sa Cristina Martinez de femme, bastonne le rock et le blues, s'enferme dans le garage, sort le mauvais whisky et rentre les poubelles pour taper dessus. Sexy, sauvage et sale. Leurs albums sont peut-être ce qui se fait de mieux au monde pour accompagner les moments jouissifs de la vie où vous êtes amenés à tout exploser.