Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Flobots

    Un joli clip pour un joli morceau passé inaperçu dans nos contrées : Fobots - handlebars extrait du plutôt pas mal "fight with tools" sorti en 2007. Certains savent faire du élo sans tenir le guidon, ça méritait une chanson.

  • Sebadoh

     

    Avec Sebadoh, Lou Barlow est, en quelque sorte, le fantasme ultime pour tout fan de musique indépendante, enfin pour moi, je veux dire. Pourquoi lui, et pas Daniel Johnston ou Jad Fair ou je ne sais qui ?

    Je n'en sais rien, peut-être est-ce toujours ce mélange d'explosion sonore, de morceaux lents et déchirants,...puis cette voix tellement naturelle. La musique de Sebadoh permet à la fois de faire le con dans tous les sens mais aussi à pleurer, on peut-être un indie kid, on a un coeur, quoi, merde. Plus émouvant que Dinosaur Jr, plus naturel que Nirvana, moins intransigeant que Fugazi, plus célebre que Husker Du, Sebadoh, c'est ma madeleine indépendante

     

  • The Sundays

    C'est con, on est samedi, j'aurais pu attendre demain, mais bon, ne jouons pas avec la facilité pour une fois. The Sundays, donc et la belle Harriet, en 1989 avec "can't be sure", un soir chez Lenoir, mon petit coeur fut tout bouleversé par cette mélodie toute simple et par Harriet. En une seconde, je dénichais mes contes de Perrault de sous mon lit, soulevais mes draps et sortais mon chéquier. Bon après, mon anglais n'était pas au point, je restais un peu comme un con mais je tenais juste à lui dire qu'en Normandie, la meteo etait aussi pourrie qu'en Angleterre mais qu'on ferait de notre mieux pour être heureux. Bref, en 2 minutes, j'étais amoureux d'Harriet.