Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • La musique de Dominique A

    Aujourd'hui, j'ai acheté le nouvel album de Dominique A qui s'intitule tout simplement "la musique" et bien, en un mot comme en cent (je vais me limiter à un, vous me connaissez) : magnifique.

    Ou comment en 50 minutes, le Dom me rattrape une journée de merde, comme aux plus beaux jours de "la fossette"

     

     

     

     

     

  • Jonquil

    Parfois, on tombe un peu par hasard sur un nouveau groupe qui ne paye pas de mine, qui vient Angleterre alors qu'il sonne comme un groupe américain et on craque, parce que c'est drôle, intelligent, dansant, bref de la musique comme on aime. Certes, on hésite un peu à en parler à ses amis, à faire une petite note dans son petit blog parce qu'on sait bien qu'on ne tient pas là le groupe du siècle, que cette pop sautillante matinée de folk a été entendue des milliers fois, bref, on a les miquettes, en se disant qu'on va se foutre encore de notre gueule. Oui, mais voilà, j'aime Jonquil (nom tartignolle mais joliment descriptif de leur musique). Puis, c'est le printemps, il fait beau, alors écouter de la musique qui vous fout la patate, c'est pas mal non plus.

    Jonquil, c'est la fête, des trompettes, des synthés, de l'accordeon, du violon, un groupe de 6 potes qui font s'entrechoquer Magnetic Fields et Animal Collective, XTC et Beirut. Le tout pourrait être pris par dessus la jambe si on n'entendait pas là des vrais fans de musique qui ne veulent pas choisir entre chansons tristes et chansons gaies.

    De Jonquil, je ne connais qu'un album "Lions"et un EP "whistle low" dont je vous 3 extraits enregistrés live. Les 2 sont tout à fait délectables

    jonquil_lions_cover.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je sais, le son est pourri, mais essayez déjà de trouver l'album, vous rigolerez moins !

  • Labradford

    Une matinée ensoleillée et fraîche, une maison vide, le calme, le silence, un moment de bonheur simple teinté de nostalgie et de vide.

    La musique de Labradford m'emmène dans un souffle au bord du vertige.