Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Steven Jesse Bernstein

    C'est par l'intermédiaire du parfois indispensable RYM que j'ai découvert cet étrange personnage. Steven Jesse Bernstein etait un poete et performer américain qui eut une influence majeure sur la scène underground de  Seattle avant de se donner la mort à 40 balais à coups de couteau dans la gorge en 1991. Il ouvrit ainsi pour des groupes comme Big Black ou Nirvana et fut un grand ami d'un autre fou génial William S. Burroughs

    41QNHHMW8JL._SS500_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Son oeuvre la plus célèbre s'appelle "prison", sorte d'hommage arty au fameux "at folsom prison" de Johnny Cash. Par la suite, ces enregistrements furent remis au producteur et musicien Steve FRISK (Pell Mell) pour les arranger et les mettre en musique.

    Si Je peux parfois être réservé sur les ambiances ambient-jazzy de Frisk, j'ai tout de suite été fasciné par la qualité des textes et des mots de Bernstein et surtout cette voix de papier mâché, où pointe rapidement cette folie qui l'habitait.

    JB002.gif

     

     

     

     

    L'extrait qui va suivre s'appelle "face" le texte le plus fort de cet album. Il décrit son visage atypique, tordu par sa maladie mentale et une vie faite d'abus en tout genre. Même si vous ne maitrisez pas l'anglais, laissez-vous fasciner par cette voix.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Un garçon poli.....

    .....Je suis. Alors bon, quand tout le monde m'énerve, m'insupporte, que j'ai envie de crever vos chats et vos pneus, je me retourne cette ritournelle dans la tête et je regarde le monde avec compassion et ironie

    Sinon, putain de chanson !