Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Karen Dalton

    J'ai beau cherché dans ma discothèque, dans mes souvenirs, partout, j'en reviens toujours à la même conclusion. Laquelle ?

    Que Karen Dalton est dans mon petit cœur la plus belle voix du monde, celle qui me déchire, me coupe le souffle, me scotche, me brule et me transporte.

    Certes, Bessie, Nina et tant d'autres, mais aucune voix ne me fait cet effet là. Rien ne sert d'épiloguer et d'en rajouter, juste, ecouter

     

  • The apartments

    Je me pose souvent la question de savoir pourquoi j'ai toujours détesté Tears for Fears, pourquoi envisager une relation amoureuse avec une fan de Dire Straits me parait au delà de l'imaginable, bref pourquoi suis je toujours ce petit indie kid à la con avec sa morgue et son mépris envers nos amis du top 50 ?

    Forcément, vous n'attendez pas à ce que je vous donne la réponse là, maintenant. Au passage, sur le même sujet, je vous renvoie à la lecture du drolatique High Fidelity de Nick Hornby, mollement adopté au cinoche par Frears quelques années plus tard.

    Je ne me fais guère d'illusions sur moi-même, je n'ai en effet pas un don extraordinaire qui me fait distinguer depuis tout petit une bonne chanson d'une mauvaise, qui elle, comme par hasard, cartonne à travers le monde. Non, comme beaucoup, j'ai un jour décidé d'être cool, d'être différent, bref d'écouter Joy Division plutôt que, au hasard, Phil Collins.

    Dingue, ce qui me passe par la tête, non ?

    Quand tout ça devient trop compliqué, quand le doute m'habite et me pousse à enfin écouter "Sowing the seeds of love", quand ma note commence çà ressembler à une intro interminable de Robert Smith lors de sa grande période de vaches maigres circa wish, je ne fais alors qu'un bond de mon sofa et me précipite pour écouter les apartments !

    Ouais, c'est là où je voulais en venir, aux merveilleux, extraordinaire apartments et surtout à cette chanson "goodbye train", la plus belle chanson inconnue du monde !

     

    the Apartments : groupe australien de Brisbane, 5 albums en 12  ans, 0 succès. Sauf que moi, je les aime, les Apartments, bien plus que n'importe quel numéro 1 des charts de ces 40 dernières années et que rien que pour ça, rien que pour entendre une fois dans ma vie "goodbye train", ça valait le coup de ne jamais foutre les pieds au Macumba ou au Zénith !

    Par contre, si après tout ça, vous pouviez aller acheter leurs albums, et ce, en plusieurs milliers d'exemplaires, ça me ferait immensément plaisir et surtout au grand Peter  Walsh, leader du groupe.

    Pour vous dire comme ils sont connus, j'ai même pas été foutu de trouver ce "goodbye train" en clip, en live ou en je en sais quoi, donc je vosu file le lien de leur Myspace, en fait, du Myspace d'un fan des Apartments, qui doit compter environ 500 000 amis de moins que celui d'Amy Winehouse.

    Goodbye train, c'est la 04 :

     

    http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=191856861

     

    Pour finir, cette chanson se trouve sur l'album Drift, disponible dans toutes bonnes crémeries soit presque partout sauf chez Leclerc et Carrefour

     

    21VFK51M4TL._SL500_AA130_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Pitchfork tv

    Depuis quelques mois, l'excellent site Pitchfork (http://www.pitchforkmedia.com/) s'est lancé dans la téloche. Pitchfork TV est donc ainsi née, sorte de réponse indé à Youtube.

    Si Pitchfork peut parfois énerver par son côté assurément élitiste et totalement subjectif et des critiques souvent incompréhensibles même par un anglophone, il m'a permis d'y faire  des belles découvertes et de lire quelques unes des meilleurs interviews qu'on puisse trouver sur le net de mes groupes favoris.

     

    Bref, en visionnant quelques clips, et afin, de ne pas les oublier dans mes palmarès de fin d'année, je décerne le prix du clip de l'année à Why ? et son "song of the sad assassin".  Why ?  a sorti cette année Alopecia, disque peut-être imparfait mais celui que j'aurais écouté avec le plus d'émotion de toute cette année.

     

    why.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Pour couronner le tout, il accompagne une des plus belles chansons de l'album par ce clip magnifique par sa simplicité et son originalité. Clip 2008, donc