Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

The House of love

Et voilà, je vais encore me faire avoir. Chaque album maintenant a le droit à sa version deluxe avec son lot de faces B, de lives, d'inédits et de démos. La plupart du temps, j'arrive à résister (parfois une démo devrait rester une démo !) mais là, il s'agit du tout 1er album de The House of Love, triple version avec ses....oui, comme les autres mais le petit plus, le gros en ce qui me concerne, c'est qu'on y trouve leur extraordinaire, fabuleuse, monstrueuse reprise de I wanna be your dog, trouvable nulle part. Certes, en fouillant bien, je devrais remettre la main sur la cassette de ce 1er concert français lors du festival des Inrocks en 1988 si je ne m'abuse, mais bon, le son était pourri et j'ai plus de radio K7. Bref, on va investir, verser une petite larme sur ces temps bénis où Guy Chadwick était mon héros et Terry Bickers, le meilleur guitariste du monde.

 

 

Les commentaires sont fermés.