Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mac De Marco

    Le petit bonhomme qui grimpe, qui grimpe, ne cherchez pas, c'est lui. Qui ça ? Mac DeMarco, jeune canadien de 21 ans, auteur cette année de 2 albums sortis chez Captured Tracks, rien que ça. pour bien faire, le jeune homme se rève parfois Bowie ou Bolan, principalement sur le 1er rock and roll night club ou enfile la chemise à carreaux et se prend pour Malkmus ou Beck (2, titre tout simple pour un album plus simple et carrément meilleur). Le jeune homme est très jeune et ça s'entend sur quelques titres qui auraient au mieux mérité d'être un peu plusbossés mais souvent, le bonhomme fait preuve d'un sacré talent de songwriter.

     

     

  • Terry Callier

    Cela m'arrive rarement mais ce soir, j'ai quelque peu regardé la téloche. J'ai eu beau zappé dans tous les sens, pas une seule chaîne n'a fait le moindre commentaire sur le décès de Terry Callier, pourtant auteur de 2 immenses albums il y a 40 ans, à savoir the new folk sound et what colour is love (occasional rain n'est pas mal non plus). Modestement, à une échelle incomparable, je me permets ce soir de rendre hommage à ce grand Monsieur.

     

  • The Soft moon - zeros

    Après une prestation explosive à la route du rock cet été, Soft Moon vient réchauffer nos corps transis par un hiver qui s'annonce rude. Mettez zeros à fond, et c'est l'atmosphere qui s'alourdit. On retrouve les mêmes recettes qui m'avait tant plu lors de son 1er essai, à savoir un post-punk survitaminé. Ok, Luis Vasquez a beaucoup écouté Joy Division et The Cure mais ce qu'il en fait évite le pompage éhonté pour en faire une machine à danser  version 2012  (tout en noir, faut pas déconner non plus).