Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

The Soft moon - zeros

Après une prestation explosive à la route du rock cet été, Soft Moon vient réchauffer nos corps transis par un hiver qui s'annonce rude. Mettez zeros à fond, et c'est l'atmosphere qui s'alourdit. On retrouve les mêmes recettes qui m'avait tant plu lors de son 1er essai, à savoir un post-punk survitaminé. Ok, Luis Vasquez a beaucoup écouté Joy Division et The Cure mais ce qu'il en fait évite le pompage éhonté pour en faire une machine à danser  version 2012  (tout en noir, faut pas déconner non plus).

 

Commentaires

  • Ceci n'est pas un commentaire sur le titre ci-dessus, désolé.

    Mais je ne vois nulle part un champ "Contact" et, si j'ai bien compris, c'est Bernard Lenoir qui est derrière ce blog. Ou me gouré-je ?

    Si c'est bien le cas, j'ai une question à lui poser :
    Il y a quelques années, j'ai découvert Richard Desjardins et il me semble bien que c'était dans ton émission "Le noir est mis" (mais suis pas sûr).
    Dans cette émission Richard disait un texte qui m'avait foudroyé (une histoire avec des marins et un capitaine). Le lendemain, j'avais acheté 4 ou 5 CD de Desjardins en vain : pas ce texte. Mais quand je dis en vain faut pas déc' : je venais de découvrir un immense bonhomme. M'a pas lâché depuis.
    Depuis j'ai cherché ce texte un peu partout (Youtube, Dailymotion, INA, FranceInter, etc.) : rien que dalle !
    Si tu avais une référence ou, encore mieux, une captation de la chose, je suis preneur.

    Merci au cas où.

  • Ca me ferait énormément plaisir mais non, Bernard Lenoir à part toute l'admiration que je lui porte, n'a pas grand chose à voir avec ce blog. Désolé de ne pas pouvoir vous aider

  • C'est bien dommage.

    Et vous ne connaissez pas un moyen quelconque de le contacter par hasard ?

    Merci quand même.

Les commentaires sont fermés.