Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une soirée au Vauban 2ème partie

Après le bonheur de voir Barzin pour la 1ère fois sur scène, place aux vedettes du soir, à savoir Great Lake Swimmers venus présenter leur petit dernier "near wild everywhere", que j'avais trouvé fort agréable mais un peu light. La découverte sur scène de la plupart de ces titres finalement me donne envie de réévaluer cet album car il faut reconnaître que Tony Dekker et ses pôtes sont très bons sur scène, malgré une rouquine violoniste un poil envahissante. Par contre, dès que Tony Dekker nous la joue dépouillé, il prouve que niveau voix, il n'y a pas grand monde pour la chatouiller en ce moment. Au final, très bon groupe, très bon concert, très bonne soirée !

 

 

Commentaires

  • Salut, pour ma part je les ai vus à Paris mais j'ai manqué Barzin, et je m'en mords un peu les doigts à la lecture de ton mot. J'avais vu les Great Lake un peu par hasard lors d'une tournée antérieure (sûrement pour l'album de 2009) et autant il est facile de passer à côté de leur musique sur disque, qui est peu démonstrative, assez clame et intimiste, autant il est difficile de leur résister quand on les voit sur scène. J'étais resté sur une très bonne impression avec un jeu de groupe très cohérent. Moi non plus le dernier album ne m'a pas transcendé à la première écoute même s'il est de bonne facture. Il est sensiblement plus enjoué avec des rythmes un peu plus enlevés, mais les morceaux sont parfois un peu convenus... Ca sonne un peu comme un album de transition avec une évolution qui s'amorce mais sur scène, c'était très bon. Enfin, effectivement, il faut peut-être persévérer dans l'écoute car c'est un groupe plutôt subtil

Les commentaires sont fermés.