Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Gareth Dickson

    Gareth Dickson, voilà un p'tit jeune qui vient tenir tête aux grands anciens (Tindersticks ou Lambchop) avec un album magnifique "quite a way away". Bon il n'est peut-être pas si jeune que ça puisqu'il semble être productif depuis quelques années déjà de manière obscure même si on a pu le voir  aux côtés d'artistes comme Vashti Bunyan ou Juana Molina. Bien sûr, à la 1ère écoute, on comprend que Gareth aime beaucoup Nick Drake (on le repère également sous un projet appelé Nicked Drake !) mais l'album est suffisamment riche en mystères, en douceurs voire même en expérimentation qu'on apprécie cette paternité évidente mais pour le coup réjouissante.

    Vraiment, un superbe album :

     

     

  • Christopher Reimer

    J'avoue, il y a encore quelques heures, je ne connaissais même pas son nom, j'avoue même ne pas savoir à quoi il ressemblait, mais d'apprendre que ce jeune guitariste venait de déceder à 26 ans dans son sommeil, ben, voilà, je voulais lui rendre un rapide hommage. Son groupe s'appelle Women, ils ont sorti 2 très bons albums (j'en avais parlé dans ces murs, à l'époque de la sortie de public strain, leur dernier en date) et 26 ans, putain, c'est jeune.

     

  • Lambchop - Mr. M

    Cette semaine n'est pas seulement remarquable par la sortie du fabuleux nouvel album de Tindersticks. D'autres grands anciens viennent se rappeler à nos bons souvenir, je veux bien sûr parler de Lambchop dont le Mr. M comporte une fois de plus son lot de chansons merveilleuses. A chaque fois, me concernant avec le groupe de Kurt Wagner, la 1ère écoute n'est jamais la bonne, je commence par un sentiment d'ennui et de paresse, puis j'y retourne parce que je sais le bonhomme cachottier et très, très doué et là, au fil des écoutes, le bonheur s'installe au son des gone tomorrow, Mr. met et autres nice without mercy. Présenté comme un album hommage à Vic Chesnutt, Mr. M se révèle un des meilleurs albums de Lambchop.