Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • The Bathers

    Dans la série des losers magnifiques, je crois bien ne pas connaître de meilleur prétendant que Chris Thomson, si ce n'est Peter Walsh de The Apartments, avec lequel, vocalement et dans le song-writing, il possède quelques points communs. Oui, on est à ce niveau là de qualité musicale et de bide commercial, Chris Thomson,  avec ses potes créa donc The Bathers, groupe écossais puisqu'originaires de Glasgow en 1987 pour 12 années d'aventures et de 0 ventes ou presque malgré 7 albums dont certains sortis sur un label comme Island ou des invités comme Belle & Sebastian ou Liz Frazer (sur le merveilleux Sunpowder) comme quoi, quand ça veut pas, ça veut pas....

    Pourtant tout au long de leurs albums (enfin, je suppose, je n'en connais que 3), The Bathers balancent des morceaux d'une beauté à couper le souffle, tout en émotion retenue, avec cette voix incroyablement grave et profonde de Chris. Si tu aimes les anges, le whisky et The Blue Nile, ce groupe est pour toi.

     

     

  • Nina Nastasia

    Le nouvel album de Nina Nastasia sort le 07 juin, il s'appelle "the outlaster" et le morceau qui suit avec ses violons promet un album moins rêche qu'à l'accoutumée.

     

     

     

  • Wild nothing

    Un extrait du 1er album de Wild nothing, qui s'appelle "gemini", rien d'original certes, le jeune homme ayant surement plongé allègrement dans la discothèque dream pop et shoegaze de son grand frère, mais joliment troussé néanmoins.