Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Shack

    Dans 48  heures, je prendrai la route des vacances, 3 semaines à buller, bouffer de la musique à pleins tubes (je vais à la route du rock, si vous n'aviez pas encore compris) et donc, ce petit blog sera en jachère. Pourtant, oh invention géniale, j'ai la possibilité d'éditer quelques notes qui apparaitront sous vos yeux emerveillés dans les jours qui viennent. Bon, d'accord, je serai encore plus aride que d'habitude, juste quelques mots et un morceau que je chéris par dessus tout, des chansons belles et simples pour profiter de la journée, tomber amoureux, pleurer et rire, que sais-je encore.

    Je commence donc par le musicien le plus sousestimé de la terre, à savoir Michael Head, avec son groupe shack et le morceau "streets of Kenny". Enjoy !

     

  • Jackie O'motherfucker

    o2355383.jpgBallads of the revolution, c'est comme ça qu'il s'appelle le nouveau Jackie O' Motherfucker ou JOMF pour les feignasses dans mon genre. Comme souvent, c'est un magnifique album de free-folk, expérimental sans être gonflant, mélodique sans être plan plan, JOMF reste un groupe bien trop méconnu à mon gout. La preuve, je n'ai pas trouvé de videos accompagnant la sortie de cet album, il faudra me contenter d'extraits de "the blood of life" et "flags of the sacred harp".

     

     

     

     

     

  • Catherine Wheel

    Avec Catherine Wheel, je commence méchamment à attaquer la falaise pour faire le tour du shoegaze en une note par semaine. Même à la sortie de leurs 1ers albums en 1992, que je m'empressais d'acheter, je me rendais bien compte que shoegazer n'est pas toujours synonyme de génie. En effet, dès le début, on ne peut pas dire que les Catherine Wheel se distinguèrent par un sens de l'originalité, ni une capacité hors du commun à écrire le début d'un commencement d'une mélodie, non, là, on fait dans le lourd, le dense, le dramatique. Le 1er album s'appelait "ferment", leur mini-tube fut "black metallic", rien que ces 2 titres devraient vous donner une petite idée de la délicatesse du groupe. Bref, groupe moyen pour ne pas dire plus mais il fait partie de mes madeleines, rances, peut-être mais madeleines tout de même.  Ils ont du faire 4 ou 5 albums, je me suis arrété à 2, pas sur de les ressortir souvent mais impossible de s'en séparer.